Le burnout

Il est défini comme suit : « Le burn-out, ou épuisement professionnel, est un syndrome conceptualisé comme résultant d’un stress chronique au travail qui n’a pas été correctement géré ». Trois dimensions le caractérisent :

  • un sentiment de manque d’énergie ou d’épuisement,
  • un retrait vis-à-vis du travail ou des sentiments de négativisme ou de cynisme liés au travail,
  • une perte d’efficacité professionnelle. »

Le bore-out

Le bore-out exprime un sentiment d’inutilité dans son milieu professionnel. Il se traduit par un manque d’occupation, d’absence de perspective, de l’ennui, un manque de stimulation intellectuelle au travail. Il peut conduire la personne à une frustration intense. Il mène à un épuisement mental. Il mène également à un syndrome d’épuisement professionnel.

Le brown-out

Le brow-out exprime une baisse de courant volontaire ou involontaire. Le salarié a la perception d’un travail dénué de sens. Il se sent obligé d’effectuer des tâches contraires à ses valeurs, absurdes, inutiles. La personne s’interroge sur sa légitimité à effectuer des tâches contraires à ses valeurs. Son amour propre peut être remis en question et conduire à la dépression. Cette quête de sens touche de plus en plus de personnes dans le monde du travail.

Que les personnes souffrent de burn-out, de bore-out ou de brown-out, elles ont toutes un point commun, une perte d’estime de soi.

La dépression

La dépression ne désigne pas uniquement un coup de déprime ou une tristesse passagère. C’est une véritable maladie psychique à la différence du burn-out-, du bore-out et du brown-out. Par contre, ils peuvent conduire à la dépression.

Elle se caractérise par des perturbations de l’humeur. La personne est triste. Elle a perdu le plaisir. Elle a une vision pessimiste du monde et d’elle-même. La dépression dure plus de deux semaines et retentit de manière importante sur la vie quotidienne (perte du sommeil, troubles de l’appétit et du désir sexuel, perte des performances intellectuelles, isolement…)

La volonté seule ne permet pas de s’en sortir. C’est pourquoi elle doit être soignée pour ne pas se compliquer ou devenir chronique.