Le burnout ou épuisement professionnel est sournois. Nous ne le sentons pas venir.  Il s’installe petit à petit avec le temps.

Les premiers symptômes sont subtils, ce sont des signaux d’alarme. Ils indiquent que quelque chose ne va pas. En même temps, ils sont tellement ordinaires que nous les banalisons. Nous mettons un pansement sur une plaie et nous repartons de plus belle.  La vie continue comme si de rien n’était. Alors que pour ma part aujourd’hui tout a du sens. 

L’épuisement professionnel est défini comme un syndrome qui regroupe différents symptômes. Il en aurait été recensé plus de 170. Si vous y prêtez attention vous pouvez éviter un épuisement professionnel. Il existe 4 domaines de symptômes :

Les symptômes physiques :

  • Fatigue chronique,
  • douleurs (maux de tête, douleurs musculaires, articulaires, dérangements intestinaux tel que coliques),
  • contractions musculaires,
  • troubles du sommeil,
  • trouble de l’appétit,
  • problèmes digestifs,
  • sensation d’essoufflement,
  • oppression, hypertension,
  • sueurs,
  • nausées,
  • déséquilibres hormonaux etc…

Les symptômes intellectuels/mentaux :

  • Perturbation de la concentration à la tâche entraînant des erreurs,
  • des oublis,
  • de la culpabilité,
  • sentiment d’impuissance,
  • insatisfaction,
  • sentiment de perte d’estime de soi,
  • difficultés de choix, de prendre des décisions ou des initiatives etc…

Les symptômes émotionnels :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-2.png.
  • Etat d’angoisse,
  • état d’irritabilité,
  • tristesse,
  • crises de larmes, de nerf, de panique,
  • impatience,
  • excitation cynisme,
  • perte du sens de l’humour etc…

Les symptômes comportementaux :

  • Consommation de calmants ou d’excitants, alcool,
  • isolement et repli sur soi,
  • comportements changeants,
  • agressivité, colère, froideur,
  • forte distorsion cognitive,
  • attitude négative,
  • difficulté à coopérer etc….

Cette liste de symptômes n’est pas exhaustive. Par ailleurs, il n’existe pas de diagnostic spécifique pour le burnout, raison pour laquelle il est souvent assimilé à une dépression.

Le burnout est lié à un problème de stress professionnel. Les personnes souffrant de burnout expriment difficilement leurs émotions du fait de leur état d’épuisement. Le burnout en phase aiguë peut conduire à la dépression si une personne n’est pas prise en charge psychologiquement.

Et vous ? êtes-vous sur le chemin qui conduit au burnout ?

Il est possible que vous soyez sur la voie de l’épuisement professionnel si :

  • Vous êtes tout le temps fatigué
  • Le week-end ne vous suffit pas pour retrouver de l’énergie
  • Tout vous coûte
  • Le travail prend toute la place dans votre vie
  • Vous vous coupez de vos amis, de votre famille,
  • Vous avez des problèmes de sommeil
  • Vous avez des symptômes qui durent dans la durée, un rhume qui s’éternise, des migraines, des douleurs à répétition

Maintenant avec le recul, vous êtes sur le chemin ?

Si vous souhaitez vous autoévaluer voici 2 tests :

  • le test MBI : http://www.masef.com/scores/burnoutsyndromeechellembi.htm
  • l’échelle de Beck : https://www.deploie-tes-ailes.org/test/depression.php