Alliées bien sûr ! La vie serait terne sans elles. Les émotions sont toutes positives et ont leur utilité même si elles sont plus ou moins agréables.  Elles ont chacune leur fonction. Elles nous servent de baromètre pour mesurer notre « pression intérieure ».

Qu’est-ce qu’une émotion ?

Une émotion est une réaction affective, plus ou moins intense, déclenchée par une stimulation environnementale. On parle aussi d’énergie, qui s’extériorise et s’exprime à travers le corps, en réaction à une pensée ou à une situation.

Qu’est-ce qui fait naître une émotion ?

En fonction des évènements, situations ou rencontres, notre cerveau reçoit une impulsion électrique favorable ou défavorable, créant ainsi une émotion spécifique.

Face à une situation, nous n’avons pas tous les mêmes réactions émotionnelles. Elles peuvent être liées à notre passé, nos expériences, nos perceptions d’une situation, nos croyances. Chaque individu est différent. L’élément déclencheur peut donc être externe ou interne et être réel ou purement imaginaire.

Quel est le rôle d’une émotion ?​​​​​​​

Les émotions dites « négatives » ont un rôle crucial à jouer : elles nous renseignent sur ce qui ne va pas dans notre vie, nous invitent à réagir avant qu’il ne soit trop tard. Il est indispensable d’éprouver de la peur, afin de se défendre ou de fuir face à une situation dangereuse. Il est indispensable d’exprimer sa colère afin de ne pas devenir malade de haine et de rancœur. Les émotions nous permettent de :

  • Nous avertir d’un danger
  • Développer un mécanisme de défense
  • Préserver notre intégrité
  • Prévenir d’un manquer
  • Nous protéger
  • Nous rendre vivant (e)

Elles guident nos comportements. Elles sont porteuses d’un précieux message, si nous apprenons à le décoder. Derrière les émotions se cachent des valeurs, des besoins non satisfaits, des croyances, des interdits.

Comment faire de ses émotions des alliées ?

  • Les accueillir,
  • Prendre le temps de les sentir, de les observer sans résistance ni jugement
  • Les accepter car elles sont porteuses d’un message précieux pour notre bien-être
  • Se donner la permission de les exprimer : nous avons le droit d’être en colère, d’être triste, d’avoir honte, peur… Apprendre à les ajuster
  • Analyser le message qui se cache derrière Modifier la représentation qu’il y a de ce message pour ensuite apporter la meilleure réponse

pour devenir ami-ami avec elles et satisfaire ses besoins. Mon accompagnement permet de réguler d’une manière pérenne les émotions désagréables et d’adopter de nouveaux comportements à leurs égards.

En faisant des émotions un allié, nous apprenons à mieux nous connaître et à préserver notre santé et améliorons nos relations sociales.

Les personnes sujettes ou qui ont fait un burnout, de même qu’un cancer, une fibromyalgie etc… sont souvent des personnes qui répriment leurs émotions, les contrôlent, ce qui est chronophage d’énergie et générateur de problèmes de santé divers (tensions dans le corps, migraine etc.).

Vous l’avez compris, accompagner une personne pour améliorer sa relation à ses émotions, c’ est l’aider à les ajuster, apprendre à les exprimer d’une manière juste, non violente et réfléchie et à découvrir ce qui se cache derrière. 

Les différents types d’émotions ?

Parmi les émotions les plus connues, nous retrouvons :

La colère : elle provoque de la frustration, réactive la blessure injustice ou de trahison et un sentiment d’impuissance.

Signes corporels : transpiration, yeux noirs, visage rouge, respiration courte, mâchoire serrée, sourcils qui se crispent, chaleur ou au contraire froideur, poils hérissés, contractions musculaires, état de tension, envie d’attaquer, sur ses gardes …

Besoins profonds  : appartenance, respect, considération….

La tristesse : elle provoque la sensation de perte, de séparation ou encore d’échec.

Signes corporels : larmes, tête baissée, lèvres tremblantes, gorge nouée, épaules voutées, lourdeurs, lassitude, impossibilités de parler idées noires…

Besoins profonds : sens, harmonie, action….

Le dégoût : elle est provoquée par de la violence physique ou morale

Signes corporels : nausées, vomissements, haut le cœur, nez plissé, frissons, tremblements, …

Besoins profonds : sécurité, écoute….

La honte : elle provoque des moqueries, de l’humiliation, des jugements négatifs,

Signes corporels : regard baissé, dos courbé, contraction, envie de pleurer, volonté de fuir, sensation de nullité…

Besoins profonds : considération, respect, appartenance….

La peur : elle s’active lors d’un danger (réel ou fictif), de l’inconnu, d’insécurité

Signes corporels : afflux de sang, montée d’adrénaline, accélération cardiaque, volonté de fuir ou figé sur place, gorge serrée, nervosité, agitation, voix tremblante, envie de fuire …

Besoins profonds : sécurité, liberté, espace….

La joie : elle provoque du bien-être, l’émerveillement, la réussite, la satisfaction liée à la réussite,

Signes corporels : enthousiasme, respiration ample et profonde, sourire aux lèvres, bonne humeur, légèreté, sensation d’ouverture du cœur.

Besoins exprimés : fêter, célébrer, partager….

Nous avons tous des journées bien chargées avec de multiples obligations que l’on nous impose ou que l’on s’impose. Maintenant que vous avez pris conscience de l’importance des émotions, vous pouvez apprendre à les utiliser pour mesurer votre pression intérieure et transformer votre vie. Il existe des spirales d’émotions ascendantes et descendantes pour vous aider à les mesurer. Vous pouvez passer de l’une à l’autre en très peu de temps. Vous connaissez l’expression : « Jean qui rit, Jean qui pleure » extraite d’un poème de Voltaire.

Maintenant à vous de jouer.